International

Des droits de l’homme à vocation universelle

Les droits de l’homme sont les droits inaliénables de tout être humain, quels que soient sa nationalité, son lieu de résidence, son sexe, son origine ethnique ou nationale, sa religion… Ils ont donc vocation à être universels. Ils sont de nos jours fixés par des textes internationaux et leur application est sanctionnée par des instances internationales. La situation des droits de l’homme en France même ne peut être analysée indépendamment du droit international et européen. Or, pour comprendre ce droit international et européen et apprécier sa portée, il faut étudier l’interprétation qui lui est donnée et l’application qui en est faite ailleurs.

L’IDH cultive donc naturellement une large ouverture internationale.

Formation internationale

L’IDH a organisé des cours, séminaires, ateliers de réflexion et colloques consacrés au droit européen ou à la justice internationale. Ceci dès son origine. La Commission des Droits de l’Homme du Barreau de Montpellier organisa en janvier 1989 le colloque « Droit et libertés en Europe », dans le cadre duquel on étudia les divergences et convergences entre les jurisprudences du Conseil Constitutionnel et de la Cour européenne des droits de l’Homme. En 1990, l’IDH et le Centre de formation professionnelle des avocats organisèrent un cycle de conférences sur la convention de sauvegarde des droits de l’Homme et des libertés fondamentales. En 1992, l’IDH reçut M. Louis Joinet, expert à l’ONU, rapporteur d’un groupe de travail sur l’indépendance des magistrats et président d’un groupe de travail sur la détention arbitraire, pour une conférence intitulée « Les Nations Unies et la défense des droits de l’homme : crise de confiance ou crise de croissance », et s’intéressa au problème des réfugiés. En 1993, les colloques sur « Le droit français et la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme à la lumière de la jurisprudence de la CEDH de 1992 » en février et sur «L’ingérence humanitaire : droit ou devoir ? » en juin permirent de réunir d’éminents spécialistes. Plus récemment, l’IDH a travaillé sur des thèmes essentiels au vu de l’actualité, tels les crimes contre l’Humanité (en ex-Yougoslavie, au Rwanda, au Cambodge…), l’abolition de la peine de mort, la lutte contre l’esclavage moderne, le droit à l’image, le droit à l’eau, les droits de la défense…

Déplacements

Les membres de l’IDH ont réalisé de nombreux déplacements afin de s’informer et nouer des contacts (participation au congrès de l’UNESCO sur l’Education aux droits de l’Homme et à la Démocratie à Montréal, à la Conférence mondiale sur les Droits de l’Homme à Vienne, au congrès de l’Union internationale des avocats à San Francisco, à la Conférence mondiale sur les Femmes…), se former (voyages auprès de juridictions internationales à Genève, à la Haye, au Cambodge…),  promouvoir les droits de l’homme (voyages en Roumanie, au Mali…).

Les partenariats internationaux

L’IDH accorde un grand intérêt aux relations d’information et de travail qu’il peut entretenir avec des barreaux et instituts étrangers, à travers les jumelages et des réseaux notamment européens ou méditerranéens.