Journée Prison

Limiter les effets destructeurs de la prison

L’IDH s’intéresse au sort des détenus et participe aux Journées Nationales Prison, ainsi qu’aux Journées Prison organisées par le Barreau de Montpellier.

Les JNP ont été lancées par la FARAPEJ à sa création en 1991. La FARAPEJ fédère à travers toute la France des associations intervenant autour du milieu carcéral : plus de 60 associations en 2014, ce qui correspond à environ 3000 bénévoles et 300 salariés. Elle a pour but de contribuer, en s’appuyant sur la Déclaration des Droits de l’Homme, à l’amélioration du fonctionnement de la Justice et des forces de l’ordre, et d’agir pour limiter les effets destructeurs de la prison (article 3 des statuts de la FARAPEJ). Depuis une quinzaine d’années, les JNP sont organisées par le « Groupe National de Concertation Prison » qui regroupe l’ANVP, les aumôneries catholique, protestante et musulmane des prisons, la CIMADE, la Croix Rouge française, la FARAPEJ, la FNARS, le GENEPI, le Secours catholique et l’UFRAMA.

En avril 1999, l’IDH organisa une conférence-débat autour du film « Femmes de Fleury » de Jean-Michel Carré.

Conférence de presse et table rond

L’IDH a collaboré en juillet 2009 à l’organisation d’une conférence de presse et d’une table-ronde dans le cadre de la Journée des Prisons organisée par l’Ordre des Avocats et initiée par la Conférence des Bâtonniers. Me Lang Cheymol, présidente de l’IDH, a rappelé les fondements et instruments juridiques à disposition des avocats pour agir contre l’Etat en responsabilité. Elle a évoqué les décisions de la Cour Européenne de Strasbourg qui condamne régulièrement la France sur le fondement des articles 3 et 6 de la Convention européenne de sauvegarde des Droits de l’Homme.

Le 22 janvier 2010 a eu lieu une Journée Parlement-Prisons : les députés de l’Hérault se sont rendus dans les prisons de Villeneuve les Maguelonne et de Béziers afin de faire un état des lieux. Ces visites ont été suivies d’un débat auquel ont participé l’IDH et le GENEPI, association d’étudiants visant à « favoriser la réinsertion sociale des personnes détenues ».

L’IDH a organisé le 28 novembre 2013 une conférence débat sur le thème de la surpopulation carcérale et de la violence qui en découle, notamment à Villeneuve-lès-Maguelone.